Follow by Email

Tuesday, September 9, 2014

Semaine 9, 10, 11, 12 et plus: Paris, guide touristique pour amis internationaux, fin de stage et Road Trip !



Bonjour à tous,

Excusez-moi de pas avoir pu poster ces quatre dernières semaine. En effet, j'étais très très occupé par mon stage. J'ai du travaille souvent jusqu'à très tard et même le weekend pour finir mes tâches.


Voilà, lors de la 9ème semaine j'ai vu beaucoup d'amis internationaux. J'ai pu tout d'abord voir deux copines brésiliennes de Sao Paulo que j'avais rencontrée il y a quelques années à Yale University. Cela m'a fait très plaisir de les voir au Trocadero car je ne les avais pas vues depuis longtemps.



Je suis également sorti dans un bar avec un ami américain de Michigan. Le bar se nomme le café Oz, je ne connaissais pas mais j'ai beaucoup aimé. On a pu dansé et chanté tous ensemble et c'était très amusant. L'ambiance était similaire aux bars américains j'ai trouvé même si le café Oz est un bar australien.

Ensuite, le lundi 14 Juillet était férié. En effet, c'est la fête nationale de la France, qui célèbre la fête de la fédération du 14 Juillet 1790 et non la prise de la Bastille du 14 Juillet 1789. Beaucoup de gens ne le savent pas et pensent que c'est la fête de la prise de la Bastille mais c'est la fête de la fédération qui célébrait la prise de la Bastille alors qu'aujourd'hui on célèbre la fête de la fédération qui a eu lieu un an après la prise de la Bastille.

Ce jour là, puisque c'était férié j'ai pu me promener dans Paris avec deux amies québécoises que je connais de quand j'allais en séjour linguistique en camp en Ontario au Canada pour apprendre l'anglais et faire du ski nautique. Nous nous sommes retrouvés aux Invalides et avons marché sous le soleil jusqu'aux jardins du Luxembourg où se trouve le sénat. Après avoir profiter des jardins nous nous sommes baladés dans le quartier latin et avons pris une glace près de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. C'était une très bonne journée.

Sinon, la veille j'ai pu assister sous la pluie à un show aérien au Bourget qui célébrait le centenaire de l'aéroport. J'y ai pu voir de nombreux vieux avions au sol comme en vol, des démonstrations de voltige et la patrouille de France. Aller à cet événement avec mon cousin, qui est également passionné d'aéronautique, était très sympathique.



La semaine d'après (10), je n'ai rien fait de particulier. En effet, j'étais très occupé par mon travail et j'ai donc fini un de mes projets sur laquelle je travaillais: la documentation technique d'un banc laser. Le weekend, j'ai travaillé aussi pour réaliser une présentation que j'ai faites à mon chef de service.

Par contre, la semaine suivante (11), je suis allé dîner avec une amie à un restaurant qui se nomme le wagon bleu. Le concept est original, en effet on dîne dans un ancien wagon du célèbre train de luxe longue distance Orient-Express qui faisait la liaison entre Paris et Istanbul en passant par Vienne et Venise. La cuisine est excellente et peu chère. La cuisine est corse, une île au sud de la France magnifique où je passe mes vacances tous les étés depuis que je suis né.

Sinon vendredi soir je suis allé avec cette même amie au Perchoir Marais, c'est un bar terrasse rooftop éphémère sur le toit du BHV a Paris et la vue est extraordinaire comme vous pouvez le voir:



Enfin, la derniere semaine (12), j'ai fini mon rapport de stage et realise une presentation de fin de stage a l’équipe. Cela m'a beaucoup occupe et j'ai du travailler très dur! Heureusement, j'ai pu fêter la fin de mon stage avec mon père et une amie dans un très bon restaurant d'un hôtel a cote du château de Versailles qui se nomme le Trianon Palace. En effet, j'ai été très bien évalué par mon maitre de stage.


Et en bonus, la suite de mon été! Ensuite, je suis allé en Corse, une ile magnifique dans le sud de la France, une semaine et j'y ai fêté mon vingtième anniversaire entoure de ma famille et de quelques amis. J'y fait aussi du ski nautique même si la mer est agitée.




Puis, j'ai réalisé un Road Trip de deux semaines avec mes meilleurs amis autour de l'Europe sur ce chemin.Nous sommes partis de Paris et allés a Bruxelles, Amsterdam, Groningen, Hambourg, Copenhague, Malmö, Berlin, Prague, Heidelberg, Speyer, Luxembourg et ensuite retour a Paris. Ce fut notre parcours a peu près:



Et voici quelques photos de nous autour de l'Europe:

 A Bruxelles (avec mon pull Michigan):

A Amsterdam:
A Hambourg:

A Copenhague:

A Malmö:

A Berlin:


A Prague:
A Speyer/Heidelberg:

Au Luxembourg:



Merci a tous !


Wednesday, September 3, 2014

Jacob Ziff Post 2

Salut!

Cet été j’ai travaillé à la Residence de Camargue comme animateur du mini club. Franchement, je n’avais aucune d’idée ce que je devrais faire avant que je suis parti, juste que je travaillerais avec les enfants. Mais Animateur???? “Peut-être c’est qu’un mot pour ‘babysitter’” je croyais. J’était erroné…


Pour que je saurais quelles vêtements dont j’avais besoin d’amener, j’avais demandé au manager de ICE (International Cooperative Education - la programme que j’ai utilisé) de m’envoyer une liste. Pourtant, au lieu de ça, il m’a envoyé l’essaie finale de la fille qui avait y travaillé l’année dernière (nous devons écrire un essaie qui décrit nos experiences). À ma surpris, cette fille a dit qu’elle a travaillé dans le resto de la residence, et que en fait, elle n’avait pas travaillé avec les enfants. De plus, elle a brièvement expliqué qu’elle avait chanté quelque nuits par semaine pour les “spectacles”, mais je pensais que c’était qu’une chose qu’elle devait faire. Donc, après avoir lu son essaie, je croyais que je travaillerais dans le resto comme un serveur, sans le responsabilité de guarder les enfants, chanter, ou faire quelque chose d’autre. Encore, j’étais erroné…




Le premier jour quand je suis arrivé (après avoir attendu à la gare de Montpellier pendant 2h), je me suis recentré à Beligh, notre responsable d’animation. Il a au moins 6’6” avec le teint sombre/arabique et un grand grand sourire. D’abord, Il m’a demandé les questions normales - “Le train était bien?…Tu vives où aux Etats-Unis?…etc - mais puis il m’a choqué. “Donc, est-ce que tu danses bien?” il m’a demandé. Pour le premier moment je croyais que c’était une blague, mais quand il m’a dit que c’était bon que j’avais amené ma guitare car je chanterais sur la scene, je savais que quelque chose était different que ce que j’avais attendu. 



J'étais un travestie sur la scene...


En fait, animateur veut dire plusieurs choses - un serveur n’est pas un. Pendant la journée j’ai travaillé au mini club. Les clients pouvaient y laisser leurs enfants avec nous pour le jour. Nous avons eu une équipe de 12, mais ce numero a changé beaucoup comme les anims se sont blessés ou sont partis pour les autres endroits. Une autre responsabilité était de presenter trois spectacles (shows) par semaine pour tous les clients. Il y avait six spectacles different pour que nous ne fassions pas la meme deux semaines consécutivement. Les spectacles consistaient de beaucoup - il y avait des danses, des chansons et des sketches de comédie - et ont duré pendant une heure.  Le lundi était le “Welcome Show” dans laquelle nous avons fait un peu de tout. Le mercredi était le “Showcase” qui était que les chorégraphies. Il y avait le showcase de Brazil et celle de Jazz. Chaque showcase a décrit une histoire: le Brazil a montré la voyage d’une fille pour devenir la reine du Carnaval; et le Jazz a suivi le complot de la spectacle “Chicago”. Le vendredi était le “Cabaret Sketch” - que les sketchs comiques - ou le “Sing and Play” - où on a chanté une chanson de chaque parti du monde (je chanterais l’hymne national des Etats-Unis). Les premieres deux semaines étaient folles, comme nous avons pratiqué pendant six à neuf heures par jour pour apprendre tous les dances (je suis arrivé deux semaines avant la grande saison, la période pendant laquelle on a fait les spectacles). Apres ce marathon avait fini, on a répété chaque jour pendant une heure et demi après le déjeuner ainsi que quelques nuits (de minuit jusqu’à une heure).

J'étais un bébé sur la scene...

Wait up, I’m sure as hell not a trained danser or singer or actor…what the heck am I doing here?!?!?!?! <— j’ai pensé ça beaucoup

link to a youtube vid of me singing 

Yeah, c’était beaucoup, spécialement pour quelqu'un qui n’avais deja pratiqué la danse dehors une fete…C’était difficile et j’admis que je suis nul à la danse; pourtant, Laurie, la belle choreographe était très tres patiente et grace à ça et le bon esprit de la groupe, je me suis bien amusé. 



Wednesday, August 27, 2014

Jacob Ziff Post 1

Bonjour tout le monde! C’est trop cool de lire de toutes vos experiences qui sont vraiment similaires que les miennes. Je suis animateur à une résidence dans Le Grau du Roi (une petite ville dans le sud de la France). Franchement, je ne sais pas comment de commencer d’expliquer mon expérience ici - il y a trop de dire - donc je vais commencer par décrire comment mon confiance en moi-même a été contesté. Je suis sur que vous avez aussi eu une experience similaire pendant vos stages étrangères. 

Je commence avec mon attitude avant que je suis parti pour l’été. Comme la plupart des hommes entre l’age de 18 et 22, j’avais beaucoup de confiance en moi-même. Avec la connaissance de mon succès à l’Université de Michigan ainsi que toutes les amis de ma mère/les mères de mes amis (presque les mêmes) qui disaient que je passerais un été extraordinaire au sud de la France, je me convainquais que je réussirais sans difficultés. Je pensais que j’étais beau, drôle, charmant, et intelligent; qu’est-ce que la pire qui peut passer? C’est intéressant comment vite ces qualités disparaissent quand on est lancé dans une autre culture…

Après avoir eu la meme conversation avec toutes mes tantes/cousins/voisins/ et tout les autre simple connaissances pendant quelques mois (“Oh you’re living in France for the Summer?!…I’m so excited for you!…what will you be doing?…you going to eat a lot of cheese I bet…), je suis finalement parti pour la France a la fin de juin (après avoir pris beaucoup de photos avec ma mere a l’aéroport). Le premier défi d’accomplir dès que je suis arrivé a Charles de Gaulle était de trouver un moyen de voyager de l’aeroport à chez mon pot en Paris. Je n’avais pas cru que ca serait trop difficile, comme j’ai beaucoup étudier la vocabulaire de voyage pendant mes neuf ans de français en école (j’étais toujours fier de souvenir le mot “quai”; ce mot m’a aidé, mais pas assez…). Pourtant, ma premiere expérience en parlant français à un vrai français (pas un prof français qui est habitué à l’accent américain) ne passait pas comment j’aurais pensé. 

Un fois que j’avais débarqué (je traitais ce mot comme “quai”), j’ai suivi les signs pour l’information. Je l’ai trouvé assez facilement, et pendant que j’attendais en ligne, j’ai noté que le homme qui travaillait parlait anglais ainsi que le français. J’attendais quinze minutes, toujours en répétant ce que je dirais à lui, et finalement c’était mon tour de le demander mes questions. Mon confiance était en haut comme je m’approchais le bureau; cependant, quand j’ai ouvert ma bouche pour parler, un bruit qui n’était pas français ni anglais est venu et j’étais tellement choqué et gêné que j’ai complètement arrêté de respirer pour un moment. Ce moment, la durée de vie dans ma tete, est passé et il a souri et disait en anglais, “So you’re looking for transportation to Paris, right?” J’ai vite appris que n’importe de comment prodigieuse sa vocabulaire, on va toujours sembler comme un con si on parle avec un fort accent étranger (spécialement l’accent américain qui est beaucoup plus dur avec les syllables que ce-lui français). 


Il y avait beaucoup de ses moments pendant ma duré ici, trop nombreux de rappeler chacun, mais le moral que j’ai appris est d’accepter qu’on n’est pas toujours assez bien à quelque chose qu’on pensait. If faut qu’on soit patient dans les nouvelles situations, et de ne pas laisser tomber le premier moment où quelque chose passe mal. Ce moral semble cliché, mais franchement c’était ce que j’ai appris pendant ma stage . On doit accepter que parfois on est nul à quelque chose. C’est dur et frustré et je le déteste toujours, mais c’est la réalité et il faut l’accepter si on veut réussir. Ça faisait beaucoup de temps depuis j’étais confortable en parlant français avec les français, meme si j’arrivais deja avec un vocabulaire compréhensif. J’accepte que meme maintenant, après deux mois ici en France, que je ne parle pas très bien, mais je le regarde comme une challenge et quelque chose sur laquelle je peux travailler. Les enfants qui je m’occupe - je vais expliquer mon travail plus tard - souvent me demandent “Pourquoi tu ne parles pas français?” D’abord, ca me blessait, mais maintenant je peux rigoler car je sais que le process prend de temps et que je ne serai pas parfait même après neuf ans dans une class et deux mois dans la culture. 

Tuesday, August 19, 2014

Semaine 6 à Marseille, France - Hollyn


Semaine 6 à Marseille, France - Hollyn

C’est la dernière semaine des admissibles.  Le staff de Prépa est très sympa et c’est bien parce qu’il n’y a pas beaucoup de candidats.  Quelques jours, il y a juste environ 40 candidats.  Les semaines dernières, il y avait à peu près 150 par jour.  La choré et les chansons de Kedge vont me manquer.  J'ai profité de la dernière semaine avec tout le staff.

Les chansons de KBS sur la terrasse

Je n’ai jamais parlé à propos des sangliers qui habitent dans la pelouse de Luminy.  Donc, tous les soirs, quand nous rentrons chez nous, nous avons peur qu’il y ait une maman et ses bébés.  Après je suis entrée au nord de la France, une amie, Cécile, nous a envoyé un reportage.  Une jeune femme en vacances à Marseille a apparemment essayé de caresser un bébé sanglier et la maman l’a attachée.  C’est bien que nous n’avons jamais rencontré un sanglier comme ça, mais nous les avons vu sur le chemin de rentre chez nous.  Une fois, nous avons couru vers la rue après avoir vu un gros sanglier dans les herbes.  Enfin, les sangliers ne nous ont pas blessées !

Pour revenir au sujet qui nous occupe, la soirée dernière, l’administration de Kedge a fait une grande soirée au resto à côté de l’école.   Avant le dîner et la soirée, nous avons regardé le match de la Coupe de Monde entre la France et l’Allemagne.  Malheureusement, la France a perdu mais c’était bien joué et l’ambiance était forte.

Pendant notre dernière semaine, Kendra et moi, nous sommes revenues à nos endroits favoris, notamment le Vieux Port, la petite ville de Cassis et la Plage de Prado.  Nous avons attendu jusqu’à la fin de notre séjour à Marseille de voir la Notre Dame de la Garde et je suis tellement contente que nous avons attendu de la voir.  C’est parce que nous avons passé six semaines à Marseille ; nous avons visité les plages, les marchés, les musées et les jardins.  Nous avons pris le bus et le métro et nous avons appris certaines petites nuances de la ville de Marseille.  Donc, à la fin de notre séjour, nous avons vu tout ce que nous avons appris et tout ce que nous avons vécu pendant les six semaines passées par la vue magnifique de la Notre Dame de la Garde.  Je n’aurais rien changé.

La plage de Cassis


La Notre Dame de la Garde
Le Vieux Port de Marseille
Je suis revenue chez moi !  J’ai passé quelques semaines avec des amis proches (comme ma famille) en Europe !  C’était trop bien !  Nous avons visité  le nord de la France.  Donc, j’ai mis les pieds dans la Méditerranée et la Manche !  En fait, j’ai baigné beaucoup de fois dans le sud, mais l’eau au nord est tellement plus froide !  J’ai récupéré quelques coquillages du nord, donc tout allait bien !

J’ai décidé que je veux déménager en France un de ces jours.  Ce pays me manque beaucoup.  Je souhaite une très bonne fin d’été à mes nouveaux amis et j’espère de les voir très bientôt.  Je garderai toujours ces souvenirs qui nous avons partagé.  À la ville de Marseille, ne change jamais.  Tu es vraiment une partie de la magique de la France.  

Merci beaucoup à tous pour ce séjour vraiment incroyable - à très bientôt

Hollyn

L'Enfant Jésus et La Vierge Marie

La vue de la Notre Dame de la Garde
La vue incroyable : le Vieux Port et la mer


Thursday, August 7, 2014

Semaine 5 à Marseille, France - Hollyn


Semaine 5 à Marseille, France – Hollyn

Cette semaine a commencé la dernière période des admissibles pour le programme qui s’appelle, Prépa.  C’était un programme qui dure deux ans et qui on trouve très intensif.  Donc, il y a un nouveau staff pour cette dernière période.  C’est difficile à croire que c’est presque la fin des admissibles.  J’ai reconnu beaucoup de nouveaux amis qui vont me manquer forcement.

Cette semaine, il y avait quelques jours que je me suis mise devant tout le monde pour la choré, parce que le nouveau staff ne la connaît pas.  Le nouveau staff s’implique beaucoup dans le processus de ce qui se passe tous les jours.  Ils suivent les règles plus que le dernier staff.  C’était bien !

Nous avons reconnu des autres américains qui font un programme à l’école.  Ils n'essaient pas du tout de parler français.  A mon avis, ils sont impolis.  Une journée, la semaine dernière, ils m’ont demandé une question en anglais et ils ne m’ont pas remercié.  C’était bizarre qu’ils viennent dans un autre pays et sont impolis aux autres américains.  Je préfère passer mon temps avec mes nouveaux amis français et Kendra.

On profite au Vieux Port, presque tous les soirs !  On regarde les matchs de la Coupe du Monde (Kendra, Oufkir et moi) !  L’ambiance me rappelle des matchs de football américain à Ann Arbor, mais ces matchs sont internationaux et c’est incroyable de les voir en Europe avec les gens qui adorent le foot !  Après les matchs, on balade souvent au fort de Vieux Port.  On regarde le coucher du soleil et écoute les vagues de la mer.  Marseille est vraiment une ville magique.


tous les bateaux du Vieux Port

le coucher du soleil au Vieux Port


Au début, les étudiants de Kedge et les candidates ont parlé à propos d’une image de Marseille, que c’est une ville violente.  Certaines parties de toutes les grandes villes sont violentes.  Nous voyons la mentalité du sud, qui nous accueil à bras ouverts.  Chez moi, au Michigan, je n’ai jamais entendu ce stéréotype de Marseille.  En bref, si je rencontre quelqu’un qui parle mal de Marseille, je partagerai franchement notre séjour à Marseille.

C’est presque la fin !  Je suis tellement triste, mais je suis sûre que je vais revenir…très bientôt !  Je n’oublierai jamais mon séjour à Marseille.

Gros gros bisous,

Hollyn





Thursday, July 31, 2014

Dernières pensées




Mon expérience au Canada était merveilleuse. J'ai appris beaucoup de choses sur la politique canadienne et la culture canadienne et j'ai pratiqué mon français. De temps en temps, j'ai été surpris par la quantité de français que j'ai compris. D'autres fois, j'ai été très troublé par des mots inconnus. En fin, je me suis inspiré pour continuer mes études de français.

Après avoir travaillé dans le bureau de M. Bélanger, je comprends la politique canadienne. Mon expérience m'a appris sur le système parlementaire et je n'oublierai jamais ce que j'ai appris. J'ai aussi de mieux comprendre l'importance de la politique américaine au Canada.



J'ai apprécié tout mon séjour au Canada, mais il ya plusieurs temps forts personnels. J'ai adoré le Musée canadien de la guerre. Quand je suis en France cet automne, j'ai l'intention de visiter le monument commémoratif de Vimy. J'ai aussi beaucoup aimé Montréal et j'espère de visiter à nouveau la ville. Dans le bureau, j'ai bien aimé écrire des articles. J'ai également apprécié de travailler sur les événements.

Lorsque mon travail était terminé, j'étais triste de partir. Peut-être, si je suis chanceux, je vais revenir à Ottawa. Peut-être, je voudrais travailler comme un agent du service extérieur à l'ambassade des Etats-Unis.

A bientôt!

- Erin